Bear Gryll mort ? Comment démêler le vrai du faux ?

Vous aimez ? partagez votre intérêt pour le sujet !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

“Bear Grylls est mort”

Aujourd’hui, la journée se déroule merveilleusement bien, vous marchez sur le trottoir en direction de votre véhicule. Sur le trajet, vous allez vagabonder sur votre mobile via Facebook. Vous glissez votre doigt sur votre fil d’actualité, quand soudain, vous lisez :

” Bear Gryll est mort (décès de Bear Grylls à 43 ans) aujourd’hui”

La mort de Bear Grylls serait un drame pour tous les passionnés  de survie en nature. Se risquant d’ailleurs à toutes les conditions climatiques (voir l’article sur Bear Gryll et un phoque mort pour supporter le froid).

Ce n’est pas faute d’avoir essayer.  Par contre à l’inverse, si vous souhaitez avoir des conseils avisés du gouvernement pour faire face à une sécheresse, cliquez ici) . Le présentateur de Man vs Wild (Seul face à la nature) se trouve toujours dans des situations risquées en frôlant la mort.

Pour revenir à Bear Grylls, nous avons donc pu lire sur le site de l’organisation Nécropédia   avec comme slogan ” le site qui tue !” les lignes suivantes :

“Bear Grylls, né le 7 juin 1974 à Donaghadee, était un animateur de télévision et écrivain britannique. Il est décédé le 26 septembre 2017, à l’âge de 43 ans.

La disparition inattendue de l’ancien présentateur de Seul face à la nature a déclenché une importante vague d’émotion au Royaume-Uni et dans le reste du monde.” .

Je vais vous décortiquer  la rumeur et surtout répondre à cette question :

Comment savoir si il s’agit d’une fausse rumeur (intox) ?

 Déroulement de la rumeur

La rumeur est parti d’un message de tweeter :
” Bear Grylls vient de nous quitter. RIP” publié sur le site microblogging . Ensuite la rumeur a enflé énormément et s’est propagé sur tweeter.
 
Une heure plus tard on peut lire ce tweet :
« Décès de Bear Grylls, les proches de l’animateur de télévision confirment ». C’est sur ce tweet que l’on a put voir un lien sur le site nécropédia pour confirmer sa mort.
Par la suite, les connaissances de Bear Grylls ont “démenti formellement” la mort du présentateur de Man vs Wild.
Ensuite, la (fausse) rumeur est reprise par plusieurs radios et de nombreux médias du monde entier récupèrent l’information. Ils ne vérifient pas leur source pour savoir si il s’agit d’une vrai ou fausse rumeur.
Nous allons voir maintenant les techniques pour mieux analyser les informations que vous lisez sur internet si vous avez des doutes sur leur véracité.

Démasquer les fausses rumeurs

1° Vérifiez les images : vous pouvez faire une recherche d’image d’infos fraiches avec Google Image Search Reverse ou TinEye. Grace à Tin Eye, vous pourrez comparer la date de publication avec  la date de l’événement.

Tineye est un site canadien pour faire des recherches d’image avec une autre image. Cela vous permet de savoir sur combien de site web l’image se trouve et les différences qu’elle.

Le moteur de recherche se différencie de Google image que l’on utilise tous régulièrement:

  • Google Image se sert d’un mot-clé (celui que vous écrivez) pour retrouver toutes les images. Le moteur de recherche va alors rechercher sur tous les sites votre mot clé. il peut se trouver dans la légende de l’image, dans un article….
  • TinEye utilise l’image elle-même. Vous devez prendre une image, photo ou vidéos et l’importer dans le moteur de recherche. J’ai fais un test d’image pourvoir comment ce site fonctionne. On doit cliquez sur la flèche à gauche et j’ai sélectionné cette image.

On peut voir alors le nombre de site qui ont utilisé cette image. Vous pouvez choisir entre “in collection” ou “in stock”. In collection correspond à des sites spécifiques (Wikipédia, Flickr) qui vont vous permet de connaître l’origine  de l’image.

“In stock” vous permet de savoir si il s’agit d’une image d’un photographe et donc qui possède des droits d’auteur sur cette image. Vous pouvez ensuite si vous le souhaitez payer les droits d’auteur pour acheter cette image.

2° Choisisser des sources connues et reconnues

Par exemple, lorsque vous faites une recherche sur Google, aller sur des sites de confiance sur lesquels vous  êtes sûr de pouvoir  confirmer (ou pas) la fiabilité de l’ information :

  • les sites officielles : service public.fr
  • les sites du gouvernement : gouvernement.fr/risques
  • les agences de presse : cnpp.com

3° Les sites comme le Gorafi, ne sont pas à prendre au 1er degré. Vous ne connaissez pas ? il s’agit d’un site d’information satirique.

5° Aller sur un site de vérification de rumeurs. Ils sont souvent rattachés à un grand journal d’actualité comme:

  •  France 24 pour “Les Observateurs”
  • Le Monde avec “les décodeurs “
  • libération pour “Libédésintox”
  • Metro avec “Inspecteur Viral”
  • Le guide de vérification

Voila, vous pouvez examiner l’information sérieusement, avez-vous déjà lu de fausses informations ?

About the Author

Romain678

No Comments

Laisser un commentaire

error: Pas possible sur ce blog